Petites histoires autour du thé

Pourquoi le thé se dit "thé"

La prononciation officielle en mandarin du thé est "chà" sauf dans le sud de la province du Fujian où il se prononce "Te". Or c'est dans cette province que se trouvent les ports de Fuzhou et Yiamen qui servirent de base à l'exportation des premiers thés par mer. C'est pourquoi le terme thé (tea), dérivé de Te devint le nom utilisé en occident (excepté au Portugal).

Francais   Thé   Anglais                   Tea
Allemand Tee Hollandais Thee
Espagnol Italien
Portugais Cha    

 

Les grades du thé

exemple: thé Darjeeling bio de grade FTGFOP1

Les thés noirs d'Inde sont selectionnés selon des grades ou sigles qui déterminent leur qualité. Globalement, plus il y a de lettres, plus la qualité du thé est grande. Cette classification est partagée également pour les thés en provenance du Sri Lanka (Ceylan), du Népal, du Bangladesh, de Turquie, de Géorgie, d'Iran, et d'autres pays d'Afrique et d'Amérique du sud. Seuls les thés chinois et japonais ne répondent pas à cette classification.

Le terme Pekoe (ou tip) désigne le bourgeon terminal, dérivant d'un mot chinois signifiant « duvet ». Lors du roulage des feuilles de thé, les bourgeons vont être imprégnés par le suc des feuilles ce qui va leur donné une couleur dorée ou argentée, d'où les termes Golden et Silver. Le terme Orange signifie « royal », par allusion à la famille royale des Pays-Bas.


Le thé sencha

Le thé sencha ("sen" veut dire brasser en japonnais et "cha" est la nom mandarin du thé) est originaire du Japon. Rapidement, les échanges entre la Chine et le Japon permirent l'exploitation de cette espèce de graine de thé (Yabukita) en Chine. Son mode de plantation (en plein soleil) et de séchage (torréfaction directement après la récolte sans oxydation) offrent au sencha ses qualités thérapeutiques (richesse en catéchines). C'est le thé vert le plus consommé au Japon comme en Chine.

Le sencha de Chine se différencie du Sencha japonnais par un goût moins amer.

 

Origine du terme Earl Grey

Le nom de Earl Grey viendrait du comte Charles Grey (1764-1845) qui après avoir découvert ce mélange de thé noir et de bergamote, l’aurai ramené en Grande-Bretagne. On dit que, ne sachant que faire du fruit de bergamote qu'on venait de lui offrir, il choisit de la couper et de le laisser infuser dans son thé.

Le Earl grey est fabriqué essentiellement sur une base de thé indien ou srilankais car les chinois n’ont jamais été de grands consommateurs de thé noir.

Désormais le earl grey se décline avec du thé vert (thé Ô’vert bergamote), on parle alors de Earl Green (ou Earl Grey Green), et, du thé blanc.